10703869_879851018714790_649824076238351415_o
Source : facebook.com

Dans la société contemporaine, le numérique transforme les pratiques et les usages des citoyens, mais qui sont les acteurs de ces transformations et comment leurs pratiques ont un impact sur le numérique ? Il s’agira de comprendre quels dispositifs et quels projets sont mis en avant et pourquoi, d’en saisir les racines culturelles, les emprunts, les influences réciproques. De quelles manières de tels projets participent à la démocratisation du savoir? 

La table ronde se propose de mettre en avant des projets numériques et sonores, indépendants et institutionnels, des villes de Paris et Strasbourg en croisant plusieurs regards : des concepteurs, artistes, responsables de projets institutionnels et chercheurs s’interrogent sur qui fait mémoire et pourquoi, quelles pratiques sont-elles mises en avant et dans quel but, quels territoires sont investis pas ces pratiques et comment les usagers sont-ils partie prenante des projets.

VILLE NUMERIQUE? VILLE ÉGALITAIRE ?
Démocratisation des outils numériques et sonores : acteurs, récits, mémoires
Table ronde
17 octobre 2014, Strasbourg
14-17h30, théâtre de Hautepierre, Strasbourg

Intervenants:

Nancy Ottaviano, doctorante au LAA-LAVUE (Paris) « Incarner demain. Pratiques de l’innovation numérique dans les processus de transformation de la ville »
Jean-Sébastien Bartos, chargé de communication et suivi de programmation Shadok (Strasbourg), « Le Shadok, une fabrique du numérique en régie directe à Strasbourg ».
Franck Queyraud, responsable médiation numérique, Médiathèques (Strasbourg) « Les projets numériques au sein des médiathèques».
Ornella Zaza, doctorante LAA-LAVUE (Paris) : « Le Grand Paris face au numérique : les processus de participation citoyenne dans la ville en transformation »
Pauline Desgrandchamp, doctorante au laboratoire ACCRA (Université de Strasbourg),Grégoire Zabé, artiste, enseignant HEAR, Barbara Morovich, anthropologue, ENSAS-AMUP, Marine Froeliger, artiste et médiatrice, chargée de communication à Horizome (Strasbourg) : « L’expérience du Sonar : la fabrique de mémoires alternatives ? »
Alain Renk, co-fondateur de UFO et Urbadiversité (Paris), « Communs, urbanisme et numérique »

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


Dans le cadre du projet « De Strasbourg à Johannesbourg : l’art de mettre la ville en mémoire ? La fabrique des mémoires alternatives à travers des dispositifs sonores et numériques » financé par la MSH-Paris Nord.
Coordination scientifique : Barbara Morovich.
En collaboration avec les laboratoires AMUP (ENSAS-INSA) et ACCRA (Université de Strasbourg)
et du FESTIVAL VOIX PUBLIQUES organisé par le collectif HORIZOME.

Source : https://www.facebook.com/events/1539817656255563/