Image : www.archi-strasbourg.org
Image : www.archi-strasbourg.org

Strasbourg –  Les enseignants du lycée René-Cassin ont émis un préavis de grève pour le jeudi 12 février 2015. Leurs revendications portent sur les classes surchargées dans le secondaire. A la rentrée 2015, les effectifs seront de 35 élèves par classe. Le lycée recrute essentiellement sur des collèges APV ( anciennement ZEP) : ces jeunes ont besoin d’un encadrement adapté.

Les enseignants se mobilisent pour réclamer une baisse des effectifs dans une douzaine de classes “difficiles”. Une marche vers le rectorat aura lieu jeudi matin. Le pôle technologique du “lycée des métiers” René Cassin est logé dans les beaux quartiers de la Neustadt. Mais derrière les façades wilhelminiennes, les classes de seconde générale, de première et terminale technologique “STMG” recrutent essentiellement des élèves provenant des collèges ZEP/REP. Généralement en situation d’échec, orientés dans cette voie par défaut, ils nécessitent un encadrement et un suivi renforcés. L’an dernier, une mobilisation des enseignants avait permis de dégager des moyens internes qui limitaient les effectifs en seconde.

Mais pour la rentrée 2015, on annonce 35 élèves dans toutes les classes du secondaire général et technologique. Pour les enseignants confrontés au quotidien à ce public, c’est insupportable : il est impossible d’atteindre les objectifs de réussite scolaire dans ces conditions. Quant à l’éducation à la citoyenneté que le Gouvernement veut renforcer, elle ne peut s’exercer que dans un cadre permettant un travail de fond. À la suite des attentats de janvier, les professeurs ont été confrontés à de nombreuses réactions révélatrices du rejet des valeurs républicaines. Si ce travail civique est vraiment une priorité, il faut donner aux enseignants les moyens de le faire correctement.

Le lycée René Cassin accueille plus de 1 600 élèves ; la plupart sont des étudiants de l’enseignement supérieur (BTS et classes préparatoires) ; ni eux, ni les lycéens du pôle professionnel (quai Charles Frey) ne sont directement concernés par la demande faite au recteur. Mais  l’intersyndicale SNES – SGEN appelle l’ensemble du personnel enseignant à être solidaire, à cesser le travail jeudi et à se rassembler à 8 heures devant le lycée, 4 rue Schoch.

Plus d”infos et source : https://syndicassin.wordpress.com/

Un commentaire sur facebook ?

comments