Une page Facebook nommée “0 SDF A Strasbourg” a été créée pour aider les sans-abri de Strasbourg. Elle propose aux commerçants et citoyens de partager des services et de pourquoi pas sortir un SDF de la rue.

Avec la vague de froid qui persiste ces derniers jours, on aimerait que chacun puisse se retrouver au chaud. Il y a malheureusement et encore des personnes sans-abri qui ne peuvent pas toujours trouver du réconfort et certains services dans les centres d’hébergement ou dans la rue.

ACCOMPAGNER UN SDF POUR LE SORTIR DE LA RUE ?

Muammer Yilmaz, le fondateur de la page Facebook : 
“Lors de notre voyage autour du monde, à Denver à -26° j’ai croisé une dame de 60 ans SDF. Je me suis demandé pourquoi elle était là, pourquoi elle a mérité ça, pourquoi elle est obligé de vivre dans ce grand froid dehors ?

J’ai voulu refaire le monde et sauver tous les SDF de la planète. C’est la qu’est née un projet dans ma tête “0 SDF à Strasbourg”.
J’ai discuté avec beaucoup de SDF à Strasbourg pour essayer de comprendre et trouver une solution. Mais le rêve ne sera pas facile…
Une rencontre magique avec Eric va peut-être nous permettre de commencer à en sauver un ! A suivre…”

Une affiche, des pictogrammes et des services


La page facebook : www.facebook.com/0sdf0/

Le 115, numéro pour aider les sans-abri

Le 115 est un numéro d’appel gratuit, ouvert 7j/7 et 24h/24 qui renseigne les personnes recherchant un abri pour la nuit, un accueil de jour ou simplement un endroit où se restaurer, se laver…
À Strasbourg, ce dispositif départemental est géré par le CCAS par convention avec l’État. Il travaille en étroite collaboration avec le Service intégré d’accueil et d’orientation du Bas-Rhin (SIAO 67), en lien avec toutes les associations d’hébergement du département. Il connait ainsi les places d’hébergement d’urgence disponibles.
C’est également le numéro à composer pour signaler au CCAS une personne sans abri qui aurait besoin d’aide

Plus d’infos : http://www.strasbourg.eu/vie-quotidienne/solidarites-sante/personnes-grande-precarite

Sources : Facebook et Strasbourg.eu

Un commentaire sur facebook ?

comments