Ce vendredi 3 février 2017, Gaëtan Gromer donne rendez-vous aux strasbourgeois pour une démonstration de son nouveau dispositif sonore sur smartphone.

Dans le cadre de la semaine du son, Gaëtan Gromer présentera une étape de travail/démonstration de son nouveau dispositif sonore pour smartphone. Le chant des immeubles sera créé en mai prochain à Hautepierre à l’invitation d’Horizome.
Cette étape de travail servira également de beta-test pour la version Android (seule version disponible pour le moment).

Rendez-vous à l’arrêt de tram Dante le vendredi 03 février 2017 à 15h30 muni de votre smartphone Android et préférablement d’un casque. 

 » Tout lieu possède des fréquences de résonance qui lui sont propres, mais qui sont difficilement distinguables à l’oreille nue. En utilisant une technique d’enregistrement particulière et un logiciel spécialement conçu pour le projet, Gaëtan Gromer met à jour et amplifie ces chants singuliers.
L’application vous permet de les entendre. Si vous vous approchez d’un immeuble, il se met à chanter. Si vous vous trouvez dans le rayon d’action de plusieurs immeubles, ils se mettent à chanter en choeur. Votre déambulation décide de la composition et vous permet parfois d’entendre des habitants parler de leur quotidien dans ces immeubles. »
Petite simulation du dispositif en vidéo :  ICI

Gaëtan Gromer ?
Gaëtan Gromer est artiste sonore. Il mène conjointement une activité d’écriture musicale contemporaine pour la scène et l’image, la réalisation d’installations sonores et de performances où le live electronic lui permet de créer, en temps réel, de la musique à partir de diverses sources acoustiques concrètes, parfois instantanées (émissions de radio, bruits de l’environnement, paroles du public, instruments de musique, etc.)
Parallèlement, il anime de nombreux workshops de création électroacoustique et autour de l’usage des nouvelles technologies dans la création musicale. Il assume, depuis 2009, la direction artistique du collectif d’arts numériques sonores Les Ensembles 2.2.
Très attiré par l’interdisciplinarité, il multiplie les collaborations avec des artistes comme Maria La Ribot, Philippe Boisnard, Paul Hossfeld, Germain Roesz, Zahra Poonawala, Sylvie Villaume, Léo Henry, Stéphane Perger, etc.